Allemagne 🇩🇪

Les élections en Bavière pourraient faire basculer Angela Merkel

Les Bavarois s’apprêtent à se déplacer aux urnes ce dimanche 14 octobre pour renouveler leur parlement. Seulement, les derniers sondages semblent mettre la chancelière allemande, Angela Merkel, davantage en porte-à-faux.

Historiquement conservateur, le plus grand Länder d’Allemagne est depuis 1954 aux mains de la CSU, parti conservateur allemand. Une hégémonie rarement remise en cause sauf en 2008, date à laquelle le parti avait perdu la majorité absolue. Et ce n’était pas un demi évènement puisqu’au-delà des enjeux régionaux, ces élections législatives permettent de montrer les forces politiques en présence au niveau national. Mais la situation politique actuelle accentue davantage ce phénomène. Bousculée lors des dernières élections fédérales, la chancelière allemande avait eu bien des difficultés à former son gouvernement. Alliés depuis son premier mandat en 2005, les conservateurs (CSU) et les chrétiens démocrates (CDU) de Merkel forment une alliance de longue durée. Seulement, si la Bavière venait à perdre son attache conservatrice alors ce serait un nouveau coup dur pour la politique d’Angela Merkel. Et les derniers sondages tendent à confirmer cette tendance à quelques jours des élections.

Angela Merkel avec Horst Seehoffer ministre de l’Intérieur (photo pixabay de wir_sind_klein)
Démocrates et conservateurs annoncés grands perdants du scrutin

Un sondage du 9 octobre fourni par l’agence INSA crédite le parti conservateur de seulement 33% des intentions de votes, bien loin des 47,7% des dernières législatives de 2013. La majorité sera dans ce cas totalement remise en cause. Mais ce n’est pas tout. L’autre grand perdant de l’élection serait le SPD, parti social-démocrate, crédité de 10% des intentions de vote alors qu’en 2013, il avait obtenu 10 points de plus (20,6%). Si l’on en croit ces résultats le cabinet Merkel IV s’enfoncerait un peu plus dans une crise politique. En effet, l’alliance actuellement au pouvoir (CSU-CDU et SPD) perdrait des soutiens au sein d’un des Länder les plus importants d’Allemagne. Dans le même temps, les querelles politiques des derniers mois, notamment l’affaire Hans-Georg Maasssen, ont affaibli la chancelière.

En Bavière, l’un des grands gagnants de cet affaiblissement serait le parti écologiste, Die Grünen, qui récupèrerait dans la région 18% des votes contre 8,6% en 2013. Mais le parti qui fait le plus vaciller la chancelière, c’est l’Alternative für Deutschland (AfD). Créé en février 2013, ce parti d’extrême droite prend de l’ampleur. Troisième force en présence lors des élections fédérales d’Allemagne en 2017 avec 12,64% des voix, l’AfD pourrait faire sa grande entrée en Bavière. Selon le dernier sondage, l’extrême droite est créditée de 14% des intentions de vote.  Ainsi, si les sondages se confirment dans les urnes, l’alliance d’Angela Merkel sera à nouveau pointée du doigt.

Les conséquences d’un possible revers en Bavière

Même si l’élection de dimanche n’aura pas de conséquences directes pour la chancelière, l’incertitude politique en Bavière pourrait surtout fragiliser son alliance. En effet, la dégringolade du parti conservateur pourrait fissurer un peu plus l’entente entre les deux partis et notamment entre le virulent ministre fédéral de l’Intérieur, des Travaux publics et de la Patrie, Horst Seehofer. Car si la CSU marque le pas ce week-end alors cela confirmerait le mécontentement de la région à l’égard de Merkel et de sa politique migratoire jugée parfois trop laxiste. Reste maintenant à voir si les profonds soutiens de la chanchelière parviennent à faire mentir les sondages ou si l’ère Merkel n’est pas en train de tourner court.

1 thought on “Les élections en Bavière pourraient faire basculer Angela Merkel”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *