Lituanie 🇱🇹

100 ans d’indépendance, 50 ans d’occupation

Dimanche 18 novembre, Riga a célébré le 100e anniversaire de la proclamation de la République de Lettonie. Vingt ans après la déclaration d’indépendance, le pays se faisait envahir par le IIIe Reich, tout comme l’ensemble des pays baltes. Retour sur leur Histoire.

18 novembre 1918. Cent ans plus tard, la Lettonie se rappelle de la guerre qui a permis sa libération de l’emprise de l’Armée Rouge. Des lanternes ont éclairé tout le pays pour se remémorer la liberté. Cet anniversaire est un véritable symbole pour la population, qui a entonné la chanson du centenaire letton toute la journée, en attendant le concert de fin de journée. Des animations ont été organisées depuis un mois dans la totalité du pays. C’est une célébration aussi bien culturelle que sportive. Le CNO (Comité National Olympique) letton a souhaité fêter deux dates, celle du centenaire et celle de la première participation de la Lettonie aux Jeux Olympiques, le 19 novembre. Parallèlement, livres et films d’auteurs locaux se développent, comme un revers de la médaille à l’oppression culturelle étrangère des années passées. Comme l’indique Courrier International, les ventes des livres d’auteurs lettons ont dernièrement explosées, montrant la volonté des Lettons de retrouver une identité sur le plan culturel.

Dans le monde, certains dirigeants se sont rappelés de ce jour. La présidente lituanienne Dalia Grybaukaitė s’excuse de son absence, causée par des problèmes techniques et félicite sa voisine depuis Vilnius. D’autres nations ont également eu une pensée pour cette date mémorable de la Lettonie, comme le Roi Mohammed VI du Maroc. Dans son message, le Souverain a réaffirmé sa volonté de renforcer ses liens d’amitié avec Riga.

Les Etats baltes sont-ils vraiment indépendants depuis 100 ans ?

🇱🇻 Suite à la dissolution de l’Empire russe dont elle faisait partie, la Lettonie a été déclarée indépendante le 18 novembre 1918, dans le bâtiment de l’actuel Théâtre National de Riga. Mais l’indépendance n’a pas duré. Dès le 17 juin 1940, les forces soviétiques occupent le pays. Par la suite, c’est l’Allemagne nazie qui envahie les terres lettones après la rupture du pacte germano-soviétique. Ce pacte signé en 1939 est un traité de non-agression entre l’Allemagne nazie et l’URSS. En 1944, les Soviétiques récupèrent de nouveau la Lettonie où ils sont restés jusqu’au 21 août 1991, date de restauration de l’indépendance de la République lettonne. Ainsi, les Lettons, fiers de leur longue lutte pour devenir indépendants, célèbrent les deux fêtes, en novembre et en août.

🇱🇹 En Lituanie, l’Histoire se répète. Au XIXe siècle, les terres lituaniennes faisaient partie de l’Empire russe. Dès 1920, le pays est annexé par la Pologne puis par l’URSS en 1940. L’Allemagne nazie occupe la Lituanie de 1941 à 1945, période marquée par les déportations et les persécutions. Puis la Lituanie retourne aux mains des Soviétiques. Dès 1989, des signes de protestations se font entendre face à l’oppression de l’URSS. Le 11 mars 1990, l’Acte de rétablissement de l’Etat indépendant de Lituanie est signé. C’est le premier pays de l’Europe de l’Est à se détacher de la domination russe. Tout comme leurs voisins lettons, les Lituaniens fêtent les deux indépendances.

Le palais présidentiel de Lituanie, à Vilnius.  

🇪🇪 Pour l’Estonie, les débuts sont différents mais le schéma se réitère une troisième fois. En 1917, le pays se voit accorder l’indépendance par le gouvernement provisoire de la Révolution russe mais un an plus tard, les Bolchéviques tentent une nouvelle invasion. C’est seulement en 1920, après avoir vaincu l’Armée rouge que l’indépendance estonienne est proclamée. Mais encore une fois, l’URSS annexe le pays en 1940 suite au pacte germano-soviétique. Dès 1988, un mouvement résistant s’active et le 20 août 1991, la déclaration d’indépendance est signée, malgré l’opposition du gouvernement russe.


Le palais présidentiel d’Estonie, à Tallinn, célébrant le centenaire.

Un mouvement d’indépendance qui inspire

La lutte pour l’indépendance des pays baltes ne s’est pas faite en un jour. Tout a commencé par une marche pour la liberté. Plus de deux millions de personnes ont formé une chaîne humaine de 687 kilomètres reliant Vilnius à Tallinn, en passant par Riga pour lutter contre l’oppression de Moscou et réclamer l’indépendance des pays baltes. C’était le 23 août 1989, clin d’œil à la signature du pacte germano-soviétique signé 50 ans plus tôt. Pendant toute une journée, l’hymne d’indépendance trilingue a été entonné sur tout le chemin par les Lituaniens, les Lettons et les Estoniens. La chanson est intitulée “Atmostas Baltija”, littéralement traduit par “Les pays baltes se réveillent”. La Voie Balte est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et inspire encore aujourd’hui. En 2013, ce sont près de deux millions de Catalans qui ont formé une chaîne humaine pour leur indépendance.

L’hymne des pays baltes entonnés par des milliers de personnes lors de la chaîne humaine en 1989.

https://twitter.com/Europe_Est_FR/status/1032717958987046912

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *